Previous Article Lampe UV : l’accessoire High Tech indispensable pour avoir de jolis ongles ?

Lampe UV : l’accessoire High Tech indispensable pour avoir de jolis ongles ?

Lampe UV : l’accessoire High Tech indispensable pour avoir de jolis ongles ? Posted on avril 25, 2019

L’usage des lampes UV n’est plus limité aux salons esthétiques depuis plusieurs années. Leurs performances et leur design évoluent régulièrement. Il y en a pour tous les goûts, toutes les bourses et plus il y a de choix, plus l’hésitation est grande.

Alors comment s’y retrouver ? Quels sont les critères à privilégier pour choisir sa lampe UV ?

Voici quelques astuces essentielles.

L’utilité de la lampe UV

La lampe UV sert à la pose de vernis semi-permanent ou d’ongle en gel. Elle n’est d’aucune utilité sur les vernis classiques. Malgré la variété des modèles sur les sites e-commerce, le fonctionnement est identique et très simple. Le temps de séchage dure en moyenne deux minutes pour une durée de pose globale d’environ vingt minutes.

C’est un boîtier constitué d’une surface plane dans laquelle on insère la main ou le pied afin de laisser catalyser le vernis semi-permanent ou le gel. Les rayons agissent aussi bien sur des ongles naturels que sur des faux ongles. La tenue est impeccable pendant au moins trois semaines.

La lampe UV est l’accessoire high tech indispensable pour toutes les femmes qui n’ont plus le temps de se rendre chez l’esthéticienne. Celles qui ont envient de s’essayer au “self-made”. C’est aussi un investissement attrayant pour celles qui souhaitent faire des économies tout en conservant une manucure et une pédicure de charme. En institut, les tarifs varient entre 25€ et 35€ la pose alors qu’une bonne lampe UV coûte au minimum 30€, l’apport est par conséquent vite rentabilisé.

Faire son choix dans une large gamme

Beaucoup de marques privilégient le caractère esthétique des lampes UV à juste titre. Toutefois, il est préférable de favoriser plusieurs aspects techniques en amont. Le premier est la puissance du rayonnement ultra-violet qui varie entre 9 watts et 75 watts selon les modèles. Cela a un impact sur le temps de catalysation du gel ou du vernis semi-permanent. Par exemple, certains gels ont besoin de 48 watts minimum pour catalyser. Une lampe de 36 watts sera donc inefficace. La moyenne du marché concernant les lampes ainsi que les gels est de 36 watts.

Le deuxième critère concerne le nombre de tubes néons. La lampe UV doit avoir au moins quatre tubes néons placés aux extrémités et au-dessus de la plaque afin de maximiser la répartition jusqu’à réduire la durée totale de la pose. La minuterie intégrée varie entre 30, 120 et 180 secondes ou en continu en fonction des modèles. Se donner le choix entre trois modes est appréciable, d’autant plus que cela a un effet positif sur la longévité des tubes néons. Enfin, il faut vérifier la compatibilité des gels à la lampe utilisée car un gel UV ne réagit seulement qu’à une lampe UV.

À retenir

Investir dans une lampe UV représente un gain de temps, d’organisation et qualité absolu. Quel que soit le contexte, la praticité d’une lampe UV à domicile est indéniable. Le choix se base sur la puissance, le nombre de tubes néons, la minuterie et la compatibilité des produits utilisés.

Pour débuter, l’achat d’un kit de manucure complet est la meilleure option afin de tomber juste.